Archives par mot-clef : provence

Le numéro 342 de Sport-Santé

A la Une

Guillaume Dino en « couve » pour symboliser la puissance de l’équipe de water-polo du PAN qui a aligné 6 victoires en championnat de France élite et vient titiller le PAUC Handball pour la place très officieuse de meilleure équipe aixoise (photo S. Sauvage). En fenêtres, le Sportif du mois Emilien Maire et Jean-Marie Guillaume, figure de la vie aixoise.

Sommaire Sport-Santé n°342

  •  4        Fred Dossetto donne de la voix
  •  5        Le Méchant : « Confusion »
  •  6         Corinne Navarro, femme de conviction
  •  8         Jérôme Semette, le baroudeur
  •  9         Mathieu Tachdjian, le sage
  • 10        Gros plan : Jean-Marie Guillaume
  • 12        « Le Rocher de Gibraltar »
  • 14        Bruno Clément, l’artiste
  • 16        Aix VTT au grand air
  • 17        Jean-Claude Cheffre, mécano
  • 18        Infos du sport aixois
  • 19        Aix Athlé, le Sport pour Valeur
  • 20        Ils nous ont quittés
  • 21        Honoré Ruzzettu, la classe
  • 22        Challenges AGLC Eurlirent
  • 24       Trophée : Emilien Maire

Chers abonnés

Les catastrophes naturelles, les guerres et les crises sanitaires, comme celle que nous vivons depuis près de 15 mois, ont le don – si l’on peut dire – de révéler la profonde nature des êtres humains. Tout le monde ne réagit pas de la même façon en situation de danger imminent. De nombreuses œuvres cinématographiques ont d’ailleurs abordé ce thème à travers ce que l’on appelle communément « les films catastrophes ».

Tout ça pour dire que les sportifs, les dirigeants et les supporters ne se comportent pas tous de la même façon durant cette crise du Coronavirus. Et si certains ont montré des signes de désarroi et perdu un peu de moral, la plus grande partie des gens du monde du sport montre avant tout du courage, de la pugnacité et une forme de solidarité qui correspond bien à ce que l’on attend des « valeurs du sport ».

En ce qui concerne le magazine Sport-Santé, forcément impacté par la crise, dans la mesure où certains partenaires ont été contraints – pour des raisons que nous comprenons très bien – de réduire leur soutien, nous avons en revanche enregistré une agréable surprise. Elle nous vient du secteur des abonnements et plus précisément des réabonnements, le seul à avoir tiré des effets positifs de la crise.

En effet, mis à part quelques oublis ou manquements, la plupart de nos abonnés ont encore une fois renouvelé leur abonnement. Mieux, plusieurs parmi nos fidèles abonnés ont renforcé leur soutien à Sport-Santé, au point d’être davantage aujourd’hui des mécènes que de simples lecteurs. La solidarité et la générosité dont ceux-là font preuve, constituent une aide non négligeable et un encouragement à continuer une aventure de plus en plus périlleuse. Celle qui consiste à publier un magazine de sport contre vents et marées, à travailler des heures sans rentabilité… mais avec du stress et un « déficit » de rencontres sportives qui ne facilite pas la rédaction du magazine.

Même si notre passion du sport reste intacte, il pourra nous arriver de connaître quelques moments de découragement. Et lorsque ce sera le cas, nous penserons alors à nos chers abonnés et partenaires fidèles, sans lesquels il ne nous serait pas possible de poursuivre cette belle aventure, entamée il y a bientôt un demi-siècle.

A. Crespi