Le numéro 318 de Sport-Santé

A la Une

Place aux sélectionnés olympiques des clubs aixois en partance pour Rio ! La nageuse synchro, Laure Augé (« Sportive du Mois »), le fleurettiste Erwann Le Pechoux et le pentathlète Valentin Prades portent les espoirs du sport aixois pour ces JO 2016. Nous sommes de tout cœur avec eux.

 

Sommaire :

  •  4  Quelles chances de médailles pour les olympiques ?
  •  6 Une passionnante, la fin de saison
  •  8 Quarant’hand de formation, ça se fête
  • 10 Les jeunes Venelloises tiennent leur rang
  • 11 Camille Crousillat par la grande porte
  • 12 Mickey Lopez
  • 13 Pitchoun’s Cup, un succès phénoménal
  • 14 Synchro, Gym, GR…
  • 16 Les Pierotti, une famille de battants
  • 18 Aix en Foulées
  • 19 IronMan du Pays d’Aix
  • 20 Hervé Fleury au cœur du sport
  • 21 Chouette, la Ronde rajeunit !
  • 22 La Provençale, gros succès… et gros souci
  • 23 Alex Ferrer, d’un guidon à l’autre
  • 24 ASPTT Golf, l’esprit de famille
  • 25 Admirable Coupe du Coeur
  • 26 Plongée sportive
  • 27 Les nageurs du CHA dans la ligne
  • 28 D’un sport à l’autre
  • 30 Challenge AGL Services/Eurlirent
  • 32 Trophée France-Sport : Laura Augé

 

 

Le Méchant

Compliments d’enquête

Je voudrais féliciter France 2 pour le grand professionnalisme de ses enquêteurs. Vous avez bien compris que je suis ici aussi ironique que le titre de ma rubrique. Je m’explique…

L’autre jour, je suis tombé sur une émission qui s’appelle « Complément d’enquête », où il était vaguement question de la grande misère qui entoure certains athlètes de haut niveau. Il faut bien faire pleurer dans les chaumières. Moi, je vous proposerais bien un petit « complément d’enquête » sur l’émission. Notamment concernant la séquence pitoyable destinée à jeter le discrédit sur la fédération française de taekwondo. On appelle ça un « dossier à charge ». Le jeu consiste à recueillir des infos et des témoignages à sens unique… quitte à s’éloigner du bon sens et de la plus élémentaire honnêteté intellectuelle. En effet, parmi les témoins à charge sur les agissements des dirigeants en question, qui a-t-on entendu ? Une ancienne comptable qui avait été virée de la dite fédé pour faute professionnelle et un pseudo dirigeant qui « vole pas tôt » et vole encore moins haut (les initiés comprendront). Celui-là aurait, dit-on, été motivé (je ne dirai pas de quelle façon) pour foutre la merde au sein de la fédé. Dans le reportage, on le voit exhiber devant la caméra, de façon fugitive et confuse, des factures de déplacements payées par la fédé. Sur l’une, figure le nom du fils du DTN (bien sûr, il n’a pas été mentionné que le billet avait été spontanément remboursé par l’intéressé). Sur une autre, il est question d’une dépense du même ordre en faveur de l’épouse du président… Mais pas un mot, là non plus, sur le fait que le chèque de remboursement remis par le dirigeant a été spontanément et « généreusement » déchiré par les membres du Comité directeur.

Alors, pourquoi tant de haine autour d’une fédération que je qualifierais volontiers de naïve et dont on s’est toujours plu à vanter les efforts en matière de développement ?

J’ai le droit de m’interroger sur les motivations et les méthodes des journalistes de « Complément d’enquête » qui nous ont plutôt proposé ici une « soustraction d’enquête ». Leur truc aura eu au moins pour effet de piquer la curiosité d’une petite partie du public et de jeter le trouble à propos du taekwondo et, curieusement, à quelques semaines des Jeux Olympiques.

Que ne ferait-on pas pour grignoter quelques points à l’audimat ? Et dire qu’à la base, il existe un code de déontologie du journaliste ? Alors tous mes compliments, les gars, pour votre enquête bidon! Un vrai travail de sagouin qui mériterait d’être montré en (contre) exemple dans les écoles…

Le Méchant

 

- Post scriptum – Ce qui est encore plus inquiétant, c’est que « Stade 2 » en a remis une couche sur le même sujet en faisant un véritable copier-coller de Complément d’enquête. Quand on manque de d’idées et de personnalité…